Le Pérou toujours sans président

Le Parlement péruvien a échoué à élire, dans la nuit de dimanche à lundi, un successeur au président par intérim Manuel Merino qui, poussé par la rue et la classe politique, a présenté la veille sa démission, cinq jours seulement après son accession au pouvoir.

Le très éphémère chef de l'Etat a annoncé dimanche qu'il quittait ses fonctions, au lendemain d'une violente répression des manifestants exigeant son départ, qui ont fait deux morts et une centaine de blessés selon un bilan officiel.

«Je veux faire entendre à tout le pays que je présente ma démission», a déclaré Manuel Merino lors d'une allocution télévisée qui a aussitôt été suivie par des scènes de liesse dans les rues de la capitale.