Opposant russe

L'opposant accuse les services spéciaux russes (FSB) d'avoir tenté de l'assassiner sur l'ordre direct de Vladimir Poutine. Au gré des versions, les autorités russes ont elles mis en cause les services secrets occidentaux ou l'hygiène de vie d'Alexeï Navalny. Jusqu'à présent, Moscou a refusé d'ouvrir une enquête pour découvrir ce qui est arrivé à Alexeï Navalny, arguant notamment du refus de l'Allemagne de transmettre ses données à la Russie.

Samedi, Berlin a toutefois annoncé avoir transmis à Moscou des éléments de son enquête judiciaire, notamment "des procès-verbaux" d'interrogatoires d'Alexeï Navalny et "des échantillons de sang et de tissus, ainsi que des morceaux de vêtements", disant s'attendre à ce que Moscou commence désormais à "faire la lumière sur ce crime".