Froisissures

 Froissures », titre de l’exposition, renvoie aux traces laissées par un froissement mais aussi aux plis du désir et de ses tourments, aux interconnexions humaines liées aux meurtrissures et catastrophes. Il symbolise à merveille cette exposition de l’artiste-plasticien Jean-Claude Desmerges.

Jean-Claude Desmerges développe en effet une pratique englobant la peinture, le dessin, l’installation, la performance et la vidéo. Il a voulu «  profiter des magiques salles de l’Hospice d’Havré pour présenter ses petites histoires imaginaires 

Sont présentées des œuvres grandioses, démesurées ; déroutantes à vous couper le souffle dans ce lieu mystique. Ce professeur agrégé d’arts plastiques est en perpétuelle recherche car « toute création est un réagencement et la toile un combat. » Jean-Claude Desmerges jongle entre le figuratif et l’abstrait. Il y a chez lui à la fois du Ben Bella et de l’Eugène Leroy.

source  la Voix du Nord

Pour « donner vie à l’exposition », il propose en plus des ateliers alliant danse et peinture sur l’histoire du patrimoine textile. 

 C’est dans la pulsion du jeu que se trouve la force d’où jaillissent les valeurs véritablement créatrices de l’homme » ( Schiller)