Hologrammes au cirque

C'est un spectacle d'animaux, sans animaux. Sous ce chapiteau, les ours sont présents, mais sous la forme d'hologrammes. Sandrine et Joseph Bouglione ont choisi cette option pour leur nouveau spectacle de cirque. "L'idée c'est de montrer qu'on peut se divertir, être émerveillé par la beauté et le charisme des animaux sauvages en les laissant tranquille, dans leur milieu naturel", explique André Joseph Bouglione, fondateur de l'écocirque.

 

 
Se séparer des animaux sauvages dans ses spectacles n'allait pas de soi pour André Joseph Bouglione qui a longtemps sillonné la France avec sa ménagerie. Désormais, il veut faire rêver son public avec des animaux projetés sur une toile. Le mouvement a gagné l'Europe. En Allemagne, un cirque propose des animaux sur hologrammes, le public est conquis. En Californie, les robots ont remplacé les dauphins dans les bassins. En France, l'utilisation d'animaux sauvages dans les spectacles devrait être interdite dans les prochaines années.