Arte cinema

Avec la fin de l'été, c'est le temps du cinema Arte. Il fait gris, il pleut. Le temps rêvé pour retrouver des paysages et des acteurs magnifiques. Une nouvelle vague de cinéastes d'Eric Röhmer à Barbet Schrôder ( More avec Bibi Anderson dans un décor naturel à Ibiza que l'on aimerait n'avoir jamais quitté). Le cycle de Carlos Saura avec Crai Cuervos et cette musique envoûtante. Le cinéma japonais avec Ozu et Mizoguchi des années 1920. 

Don Giovanni de Mozart ouvre la saison du festival de Salzbourg. 

La nuit tombe. Le cinéma allemand tourne autour du personnage Martha Gederek et du cinéaste aniel Schmidt dont les films glissent sur une vitre et s'entremêlent pour mieux se perdre....